Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
clairsoleil33.over-blog.com

Articles avec #resistance tag

Moteurs à eau, énergie libre ... les solutions existent ...

30 Juillet 2013 , Rédigé par Vahine Publié dans #multinationales, #Manipulations, #Résistance, #Nucléaire Fukushima, #Con....sommation

Cet article est reposté depuis Le blog de Vahine.

Où quelles sources d'énergies pourrions nous avoir aujourd'hui si nous n'étions pas bloqués par les intérêts financiers de l'oligarchie en place ?

Sur : Tree2Share : http://www.tree2share.org/

La voiture japonaise roulant à l'eau, la voiture à air comprimée, Le moteur minato, 9 documentaires passionnants... pour un nouveau paradigme !

 

Si vous en avez assez des discours sur le nucléaire indispensable et si dangereux pour la planète, alors regardez ces 9 documentaires passionnants et envoyez cela à TOUS vos contacts 
La seule façon d'inverser l'intox mensongère et monstrueuse est qu'un maximum de personnes soient au courants.

Il existe tellement de solutions qui ont depuis plus d'un siècle été éliminées pour des intérêts financiers au détriment de nous tous et de la planète. Ce sont des solutions contre la crise et l'austérité. 
En plus c'est une démarche pacifique pour un monde meilleur...

1°) La voiture japonaise roulant à l'eau
 

Une compagnie japonaise dévoile une voiture écologique .

image

 
Fatigué de remplir votre voiture de gazoline chère? Eh bien une compagnie japonaise a dévoilé une voiture écologique qui roule à l’eau, faisant usage du système de génération de la compagnie qui convertit l’eau en pouvoir électrique, possiblement une première mondiale.

On dit que tout ce dont vous avez besoin est un litre d’eau, n’importe quel type d’eau, qu’elle provienne de la rivière, de la pluie, de la mer ou même du thé japonais.

Genepax a dévoilé une voiture roulant à l’eau dans la ville d’Osaka, dans l’ouest du Japon. Elle affirme qu’il s’agit d’une voiture électrique alimentée seulement en dioxyde d’hydrogène.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«La caractéristique principale de cette voiture est qu’aucune alimentation externe n’est requise. La voiture continuera à rouler tout aussi longtemps que vous avez une bouteille d’eau à l’intérieur de la voiture et que vous remplissiez cette bouteille de temps en temps.»

Selon le réseau japonais TV Tokyo, une fois l’eau versée dans une cuve à l’arrière de la voiture, le générateur énergétique nouvellement inventé retire l’hydrogène de l’eau, relâche les électrons et finalement génère du pouvoir électrique.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«Nous recommandons fortement notre système puisqu’il ne requiert pas que vous construisiez une infrastructure pour recharger vos batteries, ce qui est le case pour la plupart des voitures électriques.»

Selon Genepax, un litre d’eau maintient la voiture en marche pour environ une heure à une vitesse de 80 km/h, 50 miles/h.

La compagnie vient tout juste de faire une demande de brevetage et espère collaborer avec les fabricants automobiles japonais pour fabriquer en masse leur invention dans un proche avenir.

C'est un scoop!!! Enfin !!! Bon pour l'humanité !!!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

MERCREDI 29 FÉVRIER 2012

La voiture qui fonctionne a l'eau au japon

 

Une compagnie japonaise dévoile une voiture écologique .

image

Fatigué de remplir votre voiture de gazoline chère? Eh bien une compagnie japonaise a dévoilé une voiture écologique qui roule à l’eau, faisant usage du système de génération de la compagnie qui convertit l’eau en pouvoir électrique, possiblement une première mondiale.

On dit que tout ce dont vous avez besoin est un litre d’eau, n’importe quel type d’eau, qu’elle provienne de la rivière, de la pluie, de la mer ou même du thé japonais.

Genepax a dévoilé une voiture roulant à l’eau dans la ville d’Osaka, dans l’ouest du Japon. Elle affirme qu’il s’agit d’une voiture électrique alimentée seulement en dioxyde d’hydrogène.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«La caractéristique principale de cette voiture est qu’aucune alimentation externe n’est requise. La voiture continuera à rouler tout aussi longtemps que vous avez une bouteille d’eau à l’intérieur de la voiture et que vous remplissiez cette bouteille de temps en temps.»

Selon le réseau japonais TV Tokyo, une fois l’eau versée dans une cuve à l’arrière de la voiture, le générateur énergétique nouvellement inventé retire l’hydrogène de l’eau, relâche les électrons et finalement génère du pouvoir électrique.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«Nous recommandons fortement notre système puisqu’il ne requiert pas que vous construisiez une infrastructure pour recharger vos batteries, ce qui est le case pour la plupart des voitures électriques.»

Selon Genepax, un litre d’eau maintient la voiture en marche pour environ une heure à une vitesse de 80 km/h, 50 miles/h.

La compagnie vient tout juste de faire une demande de brevetage et espère collaborer avec les fabricants automobiles japonais pour fabriquer en masse leur invention dans un proche avenir.

C'est un scoop!!! Enfin !!! Bon pour l'humanité !!!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

MERCREDI 29 FÉVRIER 2012

La voiture qui fonctionne a l'eau au japon

 

Une compagnie japonaise dévoile une voiture écologique .

image

Fatigué de remplir votre voiture de gazoline chère? Eh bien une compagnie japonaise a dévoilé une voiture écologique qui roule à l’eau, faisant usage du système de génération de la compagnie qui convertit l’eau en pouvoir électrique, possiblement une première mondiale.

On dit que tout ce dont vous avez besoin est un litre d’eau, n’importe quel type d’eau, qu’elle provienne de la rivière, de la pluie, de la mer ou même du thé japonais.

Genepax a dévoilé une voiture roulant à l’eau dans la ville d’Osaka, dans l’ouest du Japon. Elle affirme qu’il s’agit d’une voiture électrique alimentée seulement en dioxyde d’hydrogène.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«La caractéristique principale de cette voiture est qu’aucune alimentation externe n’est requise. La voiture continuera à rouler tout aussi longtemps que vous avez une bouteille d’eau à l’intérieur de la voiture et que vous remplissiez cette bouteille de temps en temps.»

Selon le réseau japonais TV Tokyo, une fois l’eau versée dans une cuve à l’arrière de la voiture, le générateur énergétique nouvellement inventé retire l’hydrogène de l’eau, relâche les électrons et finalement génère du pouvoir électrique.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«Nous recommandons fortement notre système puisqu’il ne requiert pas que vous construisiez une infrastructure pour recharger vos batteries, ce qui est le case pour la plupart des voitures électriques.»

Selon Genepax, un litre d’eau maintient la voiture en marche pour environ une heure à une vitesse de 80 km/h, 50 miles/h.

La compagnie vient tout juste de faire une demande de brevetage et espère collaborer avec les fabricants automobiles japonais pour fabriquer en masse leur invention dans un proche avenir.

C'est un scoop!!! Enfin !!! Bon pour l'humanité !!!

 
 
 
 
 
 
 
 
 

MERCREDI 29 FÉVRIER 2012

La voiture qui fonctionne a l'eau au japon

 

Une compagnie japonaise dévoile une voiture écologique .

image

Fatigué de remplir votre voiture de gazoline chère? Eh bien une compagnie japonaise a dévoilé une voiture écologique qui roule à l’eau, faisant usage du système de génération de la compagnie qui convertit l’eau en pouvoir électrique, possiblement une première mondiale.

On dit que tout ce dont vous avez besoin est un litre d’eau, n’importe quel type d’eau, qu’elle provienne de la rivière, de la pluie, de la mer ou même du thé japonais.

Genepax a dévoilé une voiture roulant à l’eau dans la ville d’Osaka, dans l’ouest du Japon. Elle affirme qu’il s’agit d’une voiture électrique alimentée seulement en dioxyde d’hydrogène.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«La caractéristique principale de cette voiture est qu’aucune alimentation externe n’est requise. La voiture continuera à rouler tout aussi longtemps que vous avez une bouteille d’eau à l’intérieur de la voiture et que vous remplissiez cette bouteille de temps en temps.»

Selon le réseau japonais TV Tokyo, une fois l’eau versée dans une cuve à l’arrière de la voiture, le générateur énergétique nouvellement inventé retire l’hydrogène de l’eau, relâche les électrons et finalement génère du pouvoir électrique.

[Kiyoshi Hirasawa, PDG Genepax]:

«Nous recommandons fortement notre système puisqu’il ne requiert pas que vous construisiez une infrastructure pour recharger vos batteries, ce qui est le case pour la plupart des voitures électriques.»

Selon Genepax, un litre d’eau maintient la voiture en marche pour environ une heure à une vitesse de 80 km/h, 50 miles/h.

La compagnie vient tout juste de faire une demande de brevetage et espère collaborer avec les fabricants automobiles japonais pour fabriquer en masse leur invention dans un proche avenir.

C'est un scoop!!! Enfin !!! Bon pour l'humanité !!!

 

 2°) La voiture à air comprimé

L'inventeur est français. Il a eu tellement d'ennuis et de pression qu'il est parti à l'étranger et a vendu son invention à l'Inde
Je l'ai vu fonctionnée. Elle avait été exposée il y a de nombreuses années au salon "Marjolaine" à Paris

Tata Motors en Inde Que feront les compagnies pétrolières pour l'arrêter?



ATT111


Il s'agit d'un moteur automobile qui fonctionne avec de l'air. C'est vrai, l'air n'est pas du gaz ou du diesel ou électrique, mais seulement l'air qui nous entoure.

ATT222
 

Tata Motors en Inde a prévu que la voiture à air pourrait sillonner les rues indiennes en août 2012
ATT333

La voiture à air comprimé, développé par l'ex-ingénieur de Formule Un Guy N. de MDI basée au Luxembourg, utilise l'air comprimé pour pousser les pistons de son moteur et faire avancer la voiture.  
La voiture à air comprimé, appelée «Mini CAT » pourrait coûter autour de 365757 roupies en Inde soit 8177$. 
La Mini CAT qui est un simple véhicule urbain léger, avec un châssis tubulaire, un corps en fibre de verre qui est collé pas soudé et alimenté par l'air comprimé. Un microprocesseur est utilisé pour contrôler toutes les fonctions électriques de la voiture. Un petit émetteur radio envoie des instructions à l'éclairage, clignotants et tous les autres appareils électriques sur la voiture. Qui ne sont pas nombreux. 
La température de l'air pur expulsés par le tuyau d'échappement se situe entre 0-15 degrés en dessous de zéro, ce qui le rend approprié pour une utilisation par le système de climatisation intérieure sans avoir besoin de gaz ou de perte de puissance.
Il n'y a pas de clé, juste une carte d'accès qui peut être lue par la voiture depuis votre poche. Selon les concepteurs, il en coûte moins de 50 roupies par 100 km, c'est à peu près un dixième du coût d'une voiture fonctionnant au gaz. Son kilométrage est d'environ le double de celui de la voiture électrique la plus avancée, un facteur qui en fait un choix idéal pour les automobilistes urbains. La voiture a une vitesse de pointe de 105 km par heure ou 60mph et aurait une autonomie d'environ 300km ou 185miles. Le remplissage de la voiture aura lieu dans les stations service adaptées avec des compresseurs d'air spéciaux. Remplir ne vous prendra que deux à trois minutes et coûtera environ 100roupies et la voiture pourra faire encore300 kilomètres.
Cette voiture peut également être remplie à la maison avec son compresseur de bord. Il faudra 3 à 4 heures pour remplir le réservoir, mais ça peut se faire pendant que vous dormez. 
Parce qu'il n'y a pas de moteur à combustion, le changement de 1 litre d'huile végétale n'est nécessaire que tous les 50.000 km ou 30.000 miles. Grâce à sa simplicité, il y a très peu d'entretien à faire sur cette voiture 

 

3°) Se chauffer dès 2013 pour 20 euros par an

 

E-Cat : une énergie presque gratuite, presque infinie, sans pollution

Le procédé que je vais vous faire découvrir s’appelle E-Cat. Il s’apparente aux transmutations à basse température. Il faut obtenir au départ une température de 150 à 500°C : mais, croyez-le ou non, c’est encore une très basse température, surtout s’il s’agit de phénomène nucléaire.

(A Cadarache, dans un projet insensé, on tente de faire une fusion avec 100 millions de degrés au départ : coûteuse utopie, qui ne fonctionnera jamais).

Ici, par contre, nous sommes dans la vraie vie :

Il s’agit de mettre en présence 50 grammes de poudre de nickel chauffée à 300°C (par l’électricité du secteur pour démarrer la réaction, mais l’appareil tournera ensuite en auto-suffisance) et de l’hydrogène, sous une pression de 2 à 20 bars, qui provient d'un réservoir incorporé au E-cat, en présence d’un catalyseur secret.

Cette réaction produit une énorme quantité de chaleur, avec un COP de 40 ou plus (coefficient de performance, rapport entre l’énergie récupérée et l’énergie injectée ).

Vous donnez 1 kilowatt à l'entrée, vous récupérez 40 kw à la sortie.

Les appareils commercialisés produiront de 10 à 30 kw/h, largement suffisants pour alimenter une habitation ou une petite voiture. On peut les accoupler pour faire des centrales, ce qui pourrait donner un recyclage à nos centrales nucléaires, qui ne sont jamais que des machines à vapeur sales. Mais là, c'est propre, sans résidu radio-actif, et sûr : ça s'arrête en quelques minutes.

La réaction produit des rayons alpha et gamma (gamma d'énergie inférieure à 300 keV).

Ce qui prouve qu’une réaction nucléaire est à l’œuvre.

Mais un blindage de plomb de 50 kg sur 2 cm d'épaisseur (soit un volume de 4 litres environ) les arrêterait et l'appareil en fonctionnement n'émettrait ni neutrons ni protons.

Quelques heures après l'arrêt, il n'y aurait plus de rayonnement ni de déchets radioactifs, même au centre du réacteur. Le "combustible" et les déchets ne seraient pas radioactifs. La radioactivité de l'eau chauffée ne serait pas modifiée.

En cas d'emballement du réacteur, un excès de production de chaleur réduirait l'efficacité de la réaction et tendrait à limiter cet excès. De plus, dans ce cas, le système de sécurité activerait le préchauffage auxiliaire pour renforcer cette limitation

Lors de la maintenance, tous les 6 mois, le nickel serait recyclé et le petit réservoir d'hydrogène à 160 bars (quelques litres) remplacé. Au bout de 2,5 mois d'utilisation, le nickel contient environ 10 % de cuivre (isotopes 63 et 65) et 11 % de fer.

Vous devez y voir la preuve d’une transmutation du nickel en fer et en cuivre, et donc la preuve que la transmutation à basse température est possible.

Le nickel est abondant sur Terre et n'est pas cher.

« Si toute l'énergie consommée par les humains était produite ainsi, un pourcentage infime [10%] de l'extraction annuelle de nickel y suffirait »

Le E-cat est entièrement recyclable après une durée de vie de 15 à 20 ans, le nickel l'est à 80% environ.

Vous pouvez vous offrir 50 grammes de Nickel (20 Euros le kilo : une dose coûte donc un euro) et quelques litres d’hydrogène tous les six mois ? Alors vous aurez bientôt accès à cette énergie quasi illimitée, qui ne produit pas de CO2, pas de particules radioactives, et dont les rares rayonnements sont facilement arrêtables avec quelques kilos de plomb.

J’ai résumé pour vous cet article trouvé sur Wikipédia. Vous y aurez de plus amples détails, et en sortirez convaincus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Catalyseur_d%27%C3%A9nergie_de_Rossi_et_Focardi

Notez que les expériences sont tout à fait actuelles, et suivez l’actualité de cette révolution technologique jour après jour. La commercialisation semble en cours.

Alors, cessez de vous tourmenter avec le nucléaire et ces pseudos trouvailles que sont le photovoltaïque et l’éolien : c’est du passé, c’est périmé. La question du CO2 ne se pose plus, et les écolos vont devoir trouver un autre dada. Charbon, pétrole, nucléaire, au musée : à terme, zéro pollution.

Nous allons vivre une ère nouvelle, et on va cesser de nous casser les oreilles avec l’énergie rare, la pollution, et tous ces concepts d’un autre âge.

Cela pose de gros problèmes : les sociétés pétrolieres, les pays de l'OPEP, peuvent passer de l'opulence à la misère. L'Etat doit se trouver d'autres taxes. La production automobile doit se convertir à l'electricité. Les transports maritimes verront le retour des machines à vapeur ! Les trains auront le choix : électricité ou vapeur directement. Attendons-nous à quelques freins, donc.

Mais avec cette énergie quasi gratuite, quasi illimitée, on peut tout envisager : dessaler l'eau de mer et voir fleurir les déserts, faire disparaitre toute misère sur terre.

Un autre point important : tant que les intérêts pétroliers et nucléaires dominent (dominaient ?) la planète, de nombreux brevets du même ordre ont été confisqués ; il y a en effet de nombreux moyens de produire proprement de l'énergie gratuite. On peut s'attendre à les voir resurgir, dès lors qu'il sera plus rentable de les commercialiser que de les tenir secrets

 

4°) Le moteur à énergie libre MINATO, déja produit en grande séries

 

Voici une autre information très importante parmi beaucoup d'autres solutions pour nous faire arreter le plus rapidement possible l'absurdité du nucléaire qui tue la vie.
Nos voitures entre autres pourraient rouler gratuitement !!!
A diffuser au max à vos contacts pour un monde meilleur. Plus de personnes seront au courant et plus nous pourrons imposer cette technologie.

Du Japon vient le problème, mais peut-être aussi la solution...

Le moteur à énergie libre de l'avenir existant déjà au présent au Japon et fabriqué en grande séries bientôt chez vous? Le moteur MINATO.

Voici le lien : http://artdevivresain.over-blog.com/article-du-japon-vient-le-probleme-mais-peut-etre-aussi-la-solution-79547252.html

 

5°) Comment fabriquer très facilement du pétrole avec du gaz carbonique et des algues

 

Pétrole Artificiel : Ils ont trouvé la recette de fabrication du pétrole !

 

Une équipe de chercheurs français et espagnols a trouvé la formule qui permet de fabriquer du pétrole tout en recyclant les rejets de COde nos usines. Son nom : le Blue PetroleumTM

Attention une grosse révolution énergétique pointe le bout de son nez. Cette innovation pourrait être le carburant de demain.

Cette formule magique permet de recycler nos rejets de CO2. Elle repose sur la culture en usine de micro-algues qui ont besoin, pour se développer, de lumière pour la photosynthèse et de gaz carbonique.

Ce gaz est directement récupéré d’une cimenterie voisine et injecté dans les cultures d’algues qui se multiplient à vitesse « Grand V ». Cette solution organique concentrée est ensuite filtrée pour extraire l’eau et les oméga-3. La pâte résultante de cette opération devient du « Pétrole Artificiel » en la mettant sous haute pression et haute température. On obtient ainsi en 48 heures ce que la nature a offert en des dizaines de millions d’années.

Ce biopétrole a la même capacité à brûler que le pétrole brut. Par conséquent, il pollue en dégageant du gaz carbonique. Mais comme il est fabriqué à partir du CO2 récupéré de l’usine, il a au final moins d’impact sur notre planète.

L’objectif à terme de cette usine est de produire 230 000 barils de pétrole bleu sur une superficie de 40 hectares. Cela correspond à la consommation de 21 000 français. Selon le fondateur de BFS,  la société issue du projet, le N°1 mondial du pétrole fossile Exxon serait prêt à investir massivement dans ce substitut renouvelable et « écolo ».

A l’avenir, chaque usine dégageant du CO2 pourrait être couplée à une usine comme celle ci qui produirait ce pétrole artificiel. Baisse des rejets de CO2 dans l’atmosphère et du pétrole à volonté, c’est mieux que rien non ?

Plus de détails dans la vidéo ci-dessous :

6°) La maison autonome et le moteur surnuméraire

 

Maison refuge autonome, moteur surnuméraire... par rikiai 

Mais le plus intéressant c'est son moteur surnuméraire. Avec 200 watts en entrée il sort 14 Kilowatts. Moteur de Raoul Hatem amélioré. Imaginez qu'au lieu de mettre de l'argent dans le nucléaire qui détruit la planète, on fabrique 140 millions de ce type de moteur. Qu'est-ce que ça donnerait? Un pays propre et en sécurité.

7°) A propos d'un génie : TESLA. 

 
"L’apport de Tesla pour l’humanité a été déterminant a bien des égards. Il faut savoir qu’à son époque, il était connu pratiquement de tous et était considéré comme un héros de la science.
Pour ce qui est visible, par exemple, le courant alternatif que chacun utilise chaque jour via les prises électriques de sa maison est son invention. Pour l’invisible, en raison du black out de ceux qui n’avaient pas intérêt à ce que les gens en sachent plus, il y a entre autres ses travaux sur l’énergie libre. Pour faire simple, disons qu’il avait trouvé le moyen de capter l’électricité présente dans l’air ambiant et de la transformer en source d’énergie universelle. Ses démonstrations ont semble-t-il été convaincantes, mais lorsque les financiers qui le soutenaient jusque-là ont compris qu’ils ne pourraient pas mettre un compteur là-dessus, ils l’ont lâché et ont fomenté une campagne de presse contre lui. Il a fini seul et isolé et demeure toujours méconnu du plus grand nombre. Je suis sûr à la faveur de certains évènements que nous pourrons récupérer bientôt cette invention."

Voici le lien : 

 

8°)  Un physicien en colère parle d’énergie libre   

                                        

 Un physicien en colère tenait à rendre publique ce qu’il  pense du monde scientifique d’aujourd’hui dans un texte qu’il a écrit lui-même. Il y parle d’énergie libre interdite et de l’escroquerie du système actuel. Il donne des liens  très intéressants. Il a choisit le média alternatif et  philosophique Wikistrike pour s’exprimer. Nous tenions ici à  le remercier. Ce texte est important, car voilà enfin un  scientifique qui ose rompre le silence, dégouté par un  système fasciste. Vive la démocratie et l'énergie libre ! Il est notre prix Wikinobel de physique 2011.
 
 
9°) Une scientifique transforme les déchets plastiques en pétrole.
 
 
Lire la suite

J. Assange et E. Snowden prix Nobel de la paix 2014 ???

19 Juillet 2013 , Rédigé par Vahine Publié dans #Résistance

Cet article est reposté depuis Mimine Derien.

Ca serait logique ! Mais bizarrement  je n'y croit pas !!!

Quand on pense qu'ils ont trouvé le moyen de le donner à BarakVador Obama alors ........

 

Sur AgoraVox :

 

Signez la pétition internationale pour l’attribution du prix Nobel de la paix 2014 à Julian Assange et Edward Snowden

L’Union Populaire Républicaine lance le jeudi 4 juillet 2013 une grande pétition internationale, en français, anglais et espagnol dans un premier temps, pour demander que le Comité Nobel norvégien attribue le prix Nobel de la paix 2014 conjointement à MM. Julian Assange et Edward Snowden.

Ces deux personnalités, connues et approuvées par des millions de personnes à travers le monde, se sont distinguées de façon éminente et pacifique par leurs actions en faveur du respect des droits de l’homme, de la liberté de l’information et du secret des correspondances au niveau planétaire.

Leurs actions sont pleinement conformes à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par la résolution 217 (III) A de l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 et notamment par les États-Unis d'Amérique. Elles visent en particulier à faire respecter l’article 12 de cette Déclaration universelle qui dispose que « nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance ».

L’action de MM. Julian Assange et Edward Snowden est capitale pour l’avenir de l’humanité puisqu’elle vise à empêcher l’avènement d’un univers effrayant de surveillance généralisée de tous les êtres humains comparable à celui décrit par George Orwell dans son roman d’anticipation 1984.

Le Comité Nobel norvégien a eu pour jurisprudence constante d’attribuer le prix Nobel de la paix à des personnalités qui avaient œuvré de façon semblable en faveur des droits de l'homme. Il a, en outre, souvent distingué des personnalités qui n’avaient pas hésité à mettre leur sécurité et leur liberté personnelles en jeu pour cette noble cause, en comptant que l’attribution du prix Nobel de la paix leur apporterait une immunité de fait.

Andreï Sakharov, Lech Wałęsa, Desmond Tutu, Aung Saung Suu Kyi, le Dalaï Lama, Liu Xiaobo ont, par ce moyen, été protégés de la vindicte d’autorités gouvernementales.

En attribuant le prix Nobel de la paix 2014 à Julian Assange et à Edward Snowden, le Comité Nobel norvégien n'agirait pas seulement comme le lui commandent les idéaux élevés du Prix qu'il délivre ; il ferait opportunément la preuve de son impartialité vis-à-vis des autorités de Washington.

 

FIN DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Lire la suite

Le géant Monsanto subit un revers en Inde

8 Juillet 2013 , Rédigé par Vahine Publié dans #multinationales, #Santé, #Résistance

Cet article est reposté depuis Mimine Derien.

Le géant Monsanto subit un revers en Inde

Le gouvernement indien a ( enfin ) le courage de virer Monsanto !!!

Il était temps car cette multinationale a la mort de milliers de fermiers sur la conscience !

Qu'est ce que je raconte, moi ? Depuis quand les patrons de multinationales ont ils une conscience ???

Vahine .

Sur France 24 :

OGM : la fin du rêve Monsanto en Inde ?

 

Dans l’ouest de l’Inde, l’État du Maharashtra a interdit à Mahyco, la filiale indienne du géant Monsanto, de vendre les graines de son coton OGM. Cette décision est un revers pour la multinationale américaine et pourrait avoir des conséquences importantes en Inde. Ici, plus de 90% des cotonniers recourent aux semences OGM. Plus grave, le ministre de l’Agriculture a dressé un lien entre les suicides de fermiers ruinés et l’usage de semences génétiquement modifiées.

 
Par Constantin SIMON / Mandakini Ghalot
 

Nous sommes partis dans le cœur agricole de l’Inde. L’état du Maharashtra est depuis dix ans le laboratoire de Monsanto en Inde. Au moment de la récolte du coton, les champs brillent de fleurs blanches, les usines croulent sous une neige de coton. Mais derrière cette abondance, nous avons été frappés par le désespoir des paysans. Surendettés par l’achat d'engrais et de pesticides, certains ne voient d’autre issue que le suicide. Ces dernières années, plus de 10 000 paysans ont mis fin à leur vie, en général en avalant les pesticides qui devaient les sortir de la misère.

Si les graines de Monsanto-Mahyco ont permis les premières années d’augmenter les rendements, les parasites ont fini par développer des résistances. Surtout, les petits cotonniers indiens n’étaient pas préparés à la transition OGM : 80% des champs du Maharashtra sont touchés par la sécheresse alors que le coton OGM requiert des systèmes d’irrigation complexes.

Notre reportage raconte l’histoire d’un échec, d’une deuxième "révolution verte" qui n’est jamais arrivée. C’est aussi l’histoire d’un pays, deuxième producteur mondial de coton après la Chine, d’abord acquis à la cause OGM, mais qui commence aujourd’hui à contester le rêve Monsanto.

Lire la suite